Ce coupé Ferrari 54 ultra-rare devrait atteindre 3,4 millions de dollars aux enchères

0
628

Un coupé vintage 375 America est sur le point de récolter des millions de dollars lorsqu’il sera mis aux enchères ce mois-ci, et c’est un carrossier de renom qu’il faut remercier. Ce classique du Cheval Cabré est l’un des trois modèles de ce type à avoir été carrossé par la Carrozzeria Vignale.

La Ferrari 375 America, lancée en 1953, était limitée à seulement 11 coupés et un cabriolet et était considérée comme l’un des véhicules les plus rapides et les plus exclusifs de l’époque. Pininfarina a été chargé de la carrosserie artisanale de huit de ces voitures, tandis que Vignale s’est occupé d’un trio d’autres, dont cet exemple spectaculaire.

La version de Vignale de la 375 America était à la fois flashy et futuriste, tandis que celle de Pininfarina était relativement sobre et raffinée. Cette rareté particulière – le châssis no. 0327 AL – présente un profil fastback, une verrière distincte et une grande lunette arrière enveloppante, ainsi que des festons, des conduits et des groupes d’ailettes chromées.

Ce qui la distingue, cependant, c’est son avant saisissant, ponctué d’une calandre chromée à la fois spectaculaire et moderne. La finition du coupé est réalisée en bicolore bordeaux et gris argenté, la marque de fabrique de Vignale, qui met encore plus en valeur les lignes audacieuses de Vignale. L’intérieur beige, quant à lui, est complété par un beau volant garni de bois et de charmantes jauges rétro.

Sous le capot, le bolide arbore son V12 Lampredi de 4,5 litres d’origine, dérivé de la course automobile, capable de produire une puissance estimée à 296 ch, transmise à l’essieu arrière par une boîte de vitesses à quatre rapports.

De plus, la Gran Turismo a une sacrée histoire. Elle a été exposée des deux côtés de l’Atlantique en 1954, d’abord au New York World Motor Sports Show, puis au Salon de Genève. Il a ensuite été acheté par Robert Wilke, une figure de proue de la course automobile américaine à cette époque, qui l’a récupéré à Modène.

Le coupé a encore changé de mains plusieurs fois avant de finir chez le célèbre collectionneur américain Tom Price. Il a été exposé au XX Cavallino Classic à Palm Beach en janvier 2011 et peu après, il a été remis à neuf et vendu au propriétaire actuel. Aujourd’hui, il est présenté avec une petite usure qui indique simplement que le quatre-roues a été bien aimé.

Inutile de dire qu’elle n’est pas bon marché. Le coupé Ferrari 375 America 1954 de Vignale devrait être adjugé entre 2,4 et 3,4 millions de dollars lors de la vente aux enchères de RM Sotheby’s Arizona le 22 janvier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici